Dans le top 3 en Afrique, 16e dans le monde : Les Algériens doivent agir contre l’obésité

L’obésité est un grand problème de santé publique. Pr Amar Tebaïbia , chef de service de médecine interne à l’EPH de Birtraria, qui s’exprimait sur le canal social du journal esseha.dz, en marge des activités de la journée mondiale du diabète, organisées et aujourd’hui par le ministère de la santé et Novo Nordisk à Riadh El Feth,  appelle toute la communauté nationale à s’intéresser à à cette problématique et faire l’effort d’éviter l’obésité, source de diabète et d’autres maladies.

L’inquiétude du professeur Tebaïbia ne vient pas du néant. « Le surpoids et l’obésité constituent un problème de santé public mondial et un fardeau économique », précise les laboratoires Novo Nordisk, liés au ministère de la santé par un partenariat visant  à améliorer l’accès aux soins, le dépistage précoce et à encourager la prévention contre le diabète.

Les chiffres , fournis hier  par Novo Nordisk à la presse, donnent froid au dos et requièrent une réponse immédiate de tous les segments de la société. Plus de 650 millions d’adultes sont en situation d’obésité, plus de de 124 millions d’enfants et adolescents en situation d’obésité, et 70 %  des pays confrontés au “double fardeau” de l’obésité et la malnutrition (majorité de pays à revenus faible ou intermédiaire).

L’Algérie n’est pas épargnée.  Notre pays est classé dans le top 3 en Afrique en ce qui concerne la prévalence de l’obésité (2030),selon “Obesity: missing the 2025 global targets”. L’Algérie sera classée 16ème au monde en ce qui concerne l’obésité des femmes (46%) = 7 Millions, selon la même source.

Meriem Azoune

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :