Des milliards consommés pour l’Hôpital des Grands Brûlés de Skikda : Les citoyens interpellent les hautes autorités du pays pour son achèvement

Une partie de la population et du secteur médical de la wilaya de Skikda a sollicité les plus hautes autorités du pays pour s’enquérir de l’état d’avancement du chantier de réalisation d’un hôpital spécialisé en grandes brûlures au niveau de la nouvelle ville de Bouzaaroura, dans la commune de Filfila.

Les citoyens dont l’interpellation est rapportée par le journal gouvernemental arabophone “El Massa” qualifient cette adresse aux plus hautes autorités du pays de devoir national.

Selon la même source, le projet en question d’une capacité d’accueil de 120 lits, occupant 5.4 hectares, a été inscrit en 2006 et les travaux de réalisation ont débuté en 2010. Une enveloppe de 240 milliards a été allouée au projet et une rallonge de 80 milliards était prévue pour sa construction. L’hôpital devait être réceptionné en 2018, après 33 mois de travaux prévus par l’étude mais des embûches dues à un conflit judiciaire et des problèmes survenus avec le bureau d’études et l’entreprise réalisatrice ont empêché le projet d’avancer. Aujourd’hui, le chantier est arrêté avec un taux de réalisation de 60 %.

Le wali de Skikda, Madame Houria Meddahi a visité maintes fois le chantier. Elle avait fermement instruit l’entreprise réalisatrice d’achever les travaux dans les brefs délais sous peine d’actionner des mesures coercitives, rapporte El Massaa, mais les choses n’ont pas vraiment avancé.

Selon le média public, les initiateurs de l’appel redoutent que la livraison de cette infrastructure spécialisée sera d’un appoint précieux dans la prise en charge des citoyens de la région Est du pays, notamment les ouvriers de la zone pétrochimique de Sonatrach qui font face à des risques de brûlures graves.

Nora S.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More