Hayet : « Des circonstances difficiles pour mon père et un cancer foudroyant du poumon »

 

« Après avoir tout perdu, il est devenu un grand fumeur. Cigarette après cigarette, il semblait vouloir effacer toute trace d’amertume suite à une trahison de la part de son associé ».

Hayet se souvient de la débâcle puis de la maladie (cancer foudroyant du poumon) de son père qui avait tout quitté pour venir à Alger, répondant à l’appel de son cousin qui lui avait proposé de s’associer avec lui pour l’achat d’une boulangerie.

Il était bien installé avec sa famille à Batna, possédant une maison individuelle et un petit commerce, a ajouté Hayet qui a fait ce témoignage avec beaucoup de tristesse.

 » Il a tout vendu et nous sommes venus nous installer provisoirement chez ce proche. Quelques temps après, ils se sont brouillés et son cousin lui a fait comprendre qu’ils devaient se séparer et que la boulangerie devait revenir à l’un d’entre eux.

Mon père n’avait pas la somme requise pour l’achat de la part détenue par son cousin. Mais au lieu que ce dernier lui remette ce qui lui revenait de cette vente, c’est par tranches que mon père recevait son dû. Autant dire que c’était une grosse arnaque », a déploré Hayet.

Elle a poursuivi en affirmant que si elle a tenu à faire cette longue introduction, c’est parce que, dans l’esprit de chacun dans sa famille, il s’agit d’une trop dure épreuve pour ce papa, une épreuve qui a commencé par une trahison de la part d’un proche, la perte de tous ses biens puis la maladie même si celle-ci est survenue plus tard.

 » Il fumait beaucoup et il était maigre, pour ne pas dire il avait la peau sur les os. C’est une douleur thoracique persistante qui nous avait amenés à l’emmener consulter. Le diagnostic était trop dure pour nous, son cancer (aux poumons) était bien avancé ».

Hayet a relevé qu’en dépit de leur désespoir, les membres de la famille voulaient croire au miracle. « Mais la réalité était que son état ne permettait aucun espoir. Il est décédé un mois de novembre » a-t-elle affirmé.

Nadia Rechoud

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :