La courgette : Amie de l’organisme, crue ou cuite

Ils enchantent les papilles et fournissent des vitamines et des minéraux bénéfiques pour l’organisme. Lorsqu’on est devant un étal de fruits et légumes, on doit toujours estimer les propriétés et les bienfaits qui sont les leurs. Pour quelles raisons doit-on apprécier et consommer tel fruit ou tel légume ?

Peu calorique, gorgée d’eau, riche en fibres… La courgette, c’est cela et pas seulement. Elle contient en effet 95% d’eau, ce qui fait qu’elle nettoie les reins et favorise une bonne élimination rénale, alors que sa forte teneur en fibres lui permet de faciliter la digestion et le transit intestinal. Elle convient pour la diète sachant qu’elle ne renferme que 0,1 g de lipides pour 100 g de ce légume.

Il faut ajouter à cela qu’on peut compter sur la pectine qui est en son sein pour à réduire le taux de cholestérol sanguin en faisant barrière contre une partie des graisses et à réduire le taux de sucre dans l’organisme. Bien évidemment, qui dit taux de lipides réduit dit taux de triglycérides et de mauvais cholestérol réduit et donc prévention contre les maladies cardiovasculaires. C’est la rutine qu’elle apporte – vitamine P – qui agit contre l’oxydation du mauvais cholestérol et contre l’apparition de l’athérosclérose qui est à l’origine de certaines pathologies cardiovasculaires.

La courgette, c’est aussi du potassium, du magnésium et du calcium, des vertus contre l’acidité dans l’organisme, pour le renforcement des os et la stabilisation de la pression artérielle. L’avoir dans son assiette, c’est tirer profit des autres minéraux qu’elle renferme tel le cuivre, le fer, le manganèse, le phosphore, le sélénium, le sodium et le zinc.

Elle contient de nombreuses vitamines comme la vitamine A bonne pour la croissance osseuse, le bon développement des cellules et la santé des tissus, certaines vitamines du groupe B (B1, B2, B6 et B9), les vitamines C et E et le bétacarotène (provitamine A) qui entrent dans le processus du bon développement des cellules et les protègent contre le vieillissement, freinant ainsi l’apparition de certaines maladies dues au vieillissement des tissus.

En plus de la cuire à leur guise – en gratin, en soupe, sautée, farcie – les adeptes de crudités peuvent la consommer crue, râpée dans une salade agrémentée de fromage.

Nadia Rechoud

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More