Le doyen de la faculté de médecine d’Alger : « Officiellement, on peut parler de la fin de la 4ème vague »

Pr Merzak Gharnaout, doyen de la faculté de médecine d’Alger et chef de service de pneumologie à l’hôpital de Beni Messous, estime ce vendredi matin, dans une déclaration à Radio Sétif, que l’on peut parler officiellement de la sortie de l’Algérie de la quatrième vague de la pandémie.

Le doyen souligne que la situation sanitaire est de plus en plus stable et les chiffres relatifs à la contamination sont en baisse continuelle. La portion des personnes hospitalisées se réduit comme peau de chagrin. Le spécialiste donne pour étai à son propos le cas de l’hôpital de Beni Messous où seuls 7 patients y sont admis. « Peut-être, dans une semaine, l’établissement ne comptera aucun cas Covid », dit-il.

Tout en soulignant une baisse de tension sur les cadres soignants et un retour graduel aux activités hospitalières normales, Pr Gharnaout estime que l’amélioration nette de la situation pandémique est une occasion pour le retour à la prise en charge totale des autres pathologies, quelques peu délaissées à cause de la concentration des efforts sur l’urgence pandémique.

La quatrième vague est, du point de vue du doyen de la faculté de médecine, la moins virulente de toutes celles vécues. Toutefois, il rappelle que l’accalmie,enregistrée actuellement sur le front pandémique, doit être mise à profit comme occasion pour se faire vacciner,car personne ne peut prédire ce qui nous attend à l’avenir.

Ali Djaber

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More