Naïma : « Ma fille épileptique tient à jeûner et perturbe la prise de ses médicaments »

Variety of pills in white plastic pill organizer on weathered wood, free space for text

« Kenza refuse de se conformer aux recommandations de son médecin traitant et tient chaque année à jeûner pendant le Ramadhan alors qu’elle prend un traitement contre les crises d’épilepsie ». Naïma, la maman de Kenza, déplore l’obstination de sa fille de 23 ans à observer le jeûne du Ramadhan en perturbant son traitement.

« Ma fille est tenue de suivre une thérapie à vie et de prendre ses médicaments à des heures régulières, c’est-à-dire à 8 heures le matin, puis à midi ensuite à 20 heures. Pendant le Ramadhan, elle chamboule ses prises de médicaments ce qui diminue leur efficacité ». La maman de la jeune fille indique que même lorsque ces derniers sont pris à des horaires réguliers comme prescrit par le spécialiste, Kenza est quelques fois sujette à des crises, mais avec ses changements aléatoires, elle en fait beaucoup plus. « En période de jeûne, elle prend son traitement au moment de l’Iftar, puis vers minuit ensuite au S’hor. C’est certain, cela réduit leur efficacité, nous l’avons constaté. Certes, elle a l’habitude de faire une crise de temps à autre, mais ce n’est pas aussi fréquent que lorsqu’elle bouleverse les horaires de sa thérapie. A ce moment, cela devient presque quotidien ».

Mais comment laisse-t-on Kenza observer le jeûne en dépit de son état et de la nécessité pour elle d’être rigoureuse et ponctuelle quant à sa médication ? Elle en est toutefois consciente, mais ses parents ne doivent-ils pas intervenir pour lui faire changer d’avis ? Des questions que l’on pourrait se poser mais Naïma anticipe en soulignant que Kenza est adulte et qu’on ne peut pas la forcer à s’abstenir de jeûner ou à interrompre son jeûne. « Son médecin traitant le lui déconseille chaque année, mais elle ne l’écoute pas » déplore-t-elle.

Propos recueillis par Rachida Merkouche

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More