Plusieurs pays pauvres bénéficieront de la pillule anti-Covid-19 de Pfizer

Un nouveau traitement contre le Covid-19 sera bientôt disponible dans les pays pauvres. Après Merck il y a quelques semaines, Pfizer a annoncé, mardi 16 novembre, qu’il va faciliter l’accès à sa pilule anti-covid en cours de développement, sans toucher de royalties sur les ventes dans les pays concernés.

La pilule de Pfizer, qui prend provisoirement le nom de PF-07321332, prise dès les premiers symptômes et en complément d’une autre molécule, pourrait prévenir le risque d’hospitalisation ou de décès dans près de 90% des cas. Ces résultats doivent être confirmés et Pfizer doit recevoir une autorisation de commercialisation.

Le groupe pharmaceutique âme a émis, hier mardi, une demande d’autorisation en urgence de sa pilule aux États-Unis.

Suivant les pas de Merck, Pfizer a passé un accord avec le Medecines Patent Pool (MPP) de Genève, une organisation soutenue par les Nations unies et qui est chargé d’accorder des sous-licences aux pays pauvres pour qu’ils développent des génériques à moindre frais,rapporte une radio française.

95 pays, soit la moitié de la population mondiale, bénéficiera des providences de cet accord.

Meriem Azoune

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More