Rebond d’Omicron en Chine : 30 millions confinés

Si la situation pandémique semble bien maîtrisée chez nous en Algérie, la situation n’est pas si brillante en Chine, terre de départ de la Covid-19. La souche Omicron semble braver le gouvernement chinois qui n’arrive pas à l’éradiquer.

Confrontée à son pire regain épidémique depuis la première vague de 2020, la Chine multiplie depuis quelques temps les quarantaines. Du coup, 30 millions de chinois sont déjà confinés et le chiffre ne cesse d’augmenter.

Hier mardi, la Chine a fait savoir que 5.280 cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, soit plus du double de la veille. Il s’agit de l’un des bilans quotidiens les plus élevés depuis février 2020 et la mise sous quarantaine de Wuhan (centre), la ville où le coronavirus a été dépisté pour la première fois.

Le rebond d’Omicron a même généré un début de crise politique dans la province de Hong-Kong. Un ancien haut conseiller du gouvernement hongkongais a même appelé, hier mardi, la dirigeante de Hong Kong à « démissionner dans la honte » en raison de la vague de coronavirus que connaît la ville.

Le Haut conseiller ne fait, en réalité, que se joindre aux critiques d’autres personnalités du camp pro-Pékin.

Le gouvernement de Hong-Kong a été critiqué pour son incapacité à inciter les personnes âgées à se faire vacciner, ainsi que pour son manque de clarté dans la communication autour des mesures à prendre pour endiguer le pic de cas que connaît actuellement la ville, explique un média occidental qui traite ce sujet.

Ali Djaber

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More