Syndrome pied-main-bouche : L’EPSP de Mouzaïa précise

Dans un post publié sur sa page facebook, l’EPSP de Mouzaïa a tenu à préciser que le syndrome « très fréquent chez les enfants en cette période » n’a rien à voir avec la variole du singe en dépit de la similitude de certains symptômes.
La publication précise qu’il s’agit, en fait, d’une pathologie très contagieuse connue sous le nom de « Syndrome pied-main-bouche », une infection cutanée due à plusieurs virus, notamment le Coxsackievirus. Cette maladie touche généralement les enfants entre 4 mois et 6 ans et se manifeste par de petites vésicules qui se propagent très rapidement dans la bouche, sur les paumes des mains et sous la plante des pieds. D’autres symptômes accompagnent ces premiers signes cutanés, à savoir une fièvre modérée, une perte d’appétit, des douleurs abdominales et une diarrhée. Cette maladie est transmise par la salive ou des selles contaminées, mais aussi lors de quintes de toux ou d’éternuements.
« La différence entre celle-ci et la variole est que les cloques de la variole du singe apparaissent sur toutes les zones du corps, alors que les cloques de ce syndrome se situent uniquement sur la plante des mains, la plante des pieds et la bouche » précise encore la publication de l’EPSP de Mouzaïa avant d’ajouter que « la consultation d’un médecin reste nécessaire dans tous les cas ».
« Le syndrome pied-main-bouche » n’est pas considéré comme dangereux cependant il est très contagieux. Pour éviter toute contamination, il est impératif d’isoler les sujets malades des autres membres de la famille notamment les enfants et les personnes immunodéprimées telles que les personnes âgées et adopter des règles d’hygiène strictes comme le lavage fréquent des mains.

Hassina Amrouni

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More