Cancer de la prostate : Des chercheurs britanniques ont fait une découverte fort intéressante

Une avancée majeure dans la recherche du cancer de la prostate ! Des chercheurs Anglais ont découvert des bactéries présentes chez les hommes souffrant d’un cancer de la prostate. L’’étude britannique affirme que les hommes qui présentent ces bactéries ont 2,6 fois plus de risque de voir leur cancer à un stade précoce, évoluer vers une maladie avancée.

D’après les chercheurs, la sévérité d’une tumeur de la prostate serait donc corrélé à la présence de certaines bactéries.

Jamais auparavant, un tel lien n’a été établi. Jean Yves Blay, oncologue au centre Léon Bérard de Lyon, se félicitant de cette avancée, soutient , dans une déclaration reprise par un média français, que « La première est importante parce que c’est celle qui pointe du doigt, il se passe peut-être quelque chose de ce côté-là, allez vérifier tous. Évidemment ça ouvre plein de perspectives ».

Les chercheurs ignorent pour l’instant si les bactéries provoquent le cancer de la prostate ou l’aggrave. Si le lien de cause à effet est établi, cela pourrait être révolutionnaire pour les traitements. A peine rendue publique, l’étude génère une vague d’espoir. La découverte ouvre tout un champ de prévention de dépistage, de diagnostic, de traitement qui n’est pas pour l’instant exploré du tout puisque c’est tout nouveau.

Un traitement antibiotique pourrait-il suffire pour se débarrasser de ces bactéries mises en causes ? C’est tout l’espoir que nourrissent les chercheurs.

Nouhad Ourebzani

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More