Grippe de la tomate : Nouvelle maladie apparue en Inde

500

Alors que la variole du singe progresse en Europe et touche une partie de l’Afrique et de l’Amérique , une nouvelle maladie, similaire en bon nombre de symptômes, fait son apparition en Inde. Il s’agit cette fois de la GRIPPE DE LA TOMATE .

Cette maladie se déclare par des éruptions cutanées rouges touchant principalement les enfants.

Quelle est l’origine de la grippe de la tomate ?
India Today, journal indien, rapporte que plus de 80 cas ont été recensés depuis le 6 mai chez des enfants. Surnommée par les médias locaux Grippe de la tomate, la maladie semble avoir un lien avec la variole du singe, dont elle partage des symptômes, ou une nouvelle forme de « pied-main-bouche », une infection très répandue chez les enfants en bas âge.

Comment peut-on la reconnaître ?

The Indian Express explique que la grippe de la tomate tire son nom des éruptions cutanées qu’elle provoque, sous forme de « cloques rondes » et « rouges ». Le média indien note que ces éruptions sont présentes sur l’ensemble du corps et sont particulièrement « douloureuses et contagieuses ».

Des irritations au niveau de la bouche sont aussi constatées, en raison de la déshydratation qui va de pair avec la fièvre, les vomissements et les diarrhées observées par les médecins indiens. Des douleurs articulaires sont également signalées.

La grippe de la tomate est-elle dangereuse ?

Aucun traitement n’existe pour le moment, indiquent les médecins qui rassurent, tout de même, qu’aucun décès n’a été constaté depuis l’apparition des premiers cas. Les médecins peuvent donc seulement soulager les symptômes le temps que l’infection passe, en conseillant du repos, une bonne hydratation et de ne pas se gratter.

Certains médecins invitent à ne pas paniquer. Pour eux, ce n’est qu’une infection comme une autre et la contamination semble se faire surtout entre enfants de moins de 5 ans et par contact direct. Ce dernier point indiqué minimise grandement la probabilité de l’extension de la grippe de la tomate vers des contrées lointaines telles que l’Europe ou l’Afrique du Nord.

Nora S

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More