Méfaits du gros ventre : Plusieurs types d’exercices pour éliminer la graisse abdominale

On focalise beaucoup sur l’aspect inesthétique de la « bedaine » et on oublie que cela peut présenter des risques de maladies ou en cacher certaines.
Outre les maladies du côlon et des intestins, un gros tour de taille ou gros ventre peut dissimuler de la graisse enveloppant les organes abdominaux, notamment le foie et les intestins.
Il faut savoir (ou se rappeler) que cette masse de graisse abdominale constitue un facteur de risque quant à certaines pathologies telles que le diabète (elle conduit à un dysfonctionnement hormonal) et les maladies cardiaques comme l’infarctus et l’AVC (obstruction des artères par excès de triglycérides et de cholestérol).
Il ressort d’une étude américaine menée pendant 14 ans quant au risque de décéder d’une maladie cardiovasculaire que celui-ci est accru chez les personnes ayant un poids normal que chez celles qui souffrent d’obésité.
Près de 13.000 personnes se sont prêtées à ces recherches qui ont conclu, sur la base d’un registre des décès, que « les décès d’origine cardiovasculaire ont été 2,75 fois plus nombreux chez les sujets ayant un IMC normal mais avec de l’embonpoint ventral » que chez les personnes obèses.
«La graisse abdominale est plus dangereuse que celle du reste du corps», a indiqué le Dr Heinz Drexel, chef du service de médecine interne et cardiologie à l’hôpital de Feldkirch en Autriche lors de la présentation de cette étude. Il est primordial de consulter lorsqu’on constate que l’on commence à avoir un gros ventre, a-t-il recommandé.
En plus de savoir gérer son stress et de changer ses habitudes alimentaires en optant pour une nourriture saine, on doit absolument pratiquer des exercices physiques, pour faire fondre la graisse abdominale. Cela peut se faire également à titre préventif.
Parmi les exercices recommandés, on cite la marche (marche nordique, marche sportive et marche athlétique), la course à pied, la natation, le vélo, la corde à sauter, mais aussi le gainage ventral qui consiste à pratiquer des exercices tels que les pompes, les abdominaux, les squats (des flexions sur jambes) et les tractions, tout en contractant les muscles abdominaux aussi longtemps que l’on peut.
Ces exercices à faire trois fois par semaine (un jour sur deux) offrent l’avantage d’être pratiqués chez soi pour les personnes qui n’ont ni le temps ni les moyens de le faire en salle.

Rachida Merkouche

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More