Une personne sur huit garde à long terme l’un des symptômes caractéristiques du Covid long

Une personne sur huit garde à long terme l’un des symptômes caractéristiques du Covid long, selon une étude d’une grande ampleur réalisée au pays bas, et publiée dans le Lancet.

Parmi les symptômes cités par les auteurs de l’étude, on peut citer « des douleurs abdominales, des difficultés et des douleurs respiratoires, des douleurs musculaires, une agueusie ou une anosmie [perte du goût ou de l’odorat], des picotements, une gêne dans la gorge, des bouffées de chaleur ou de froid, une lourdeur des bras ou des jambes ainsi qu’une fatigue générale ».

« Chez 12,7 % des patients, on peut attribuer ces symptômes au Covid-19 », trois à cinq mois après l’infection, concluent les auteurs.

Malgré son ampleur et sa méthodologie irréprochable, l’étude qui a porté sur un échantillon de 4000 personnes atteintes de Covid-19, ne donne pas de façon précise  la fréquence de ces troubles et, plus encore, les mécanismes physiologiques par lesquels ils interviennent.

Nora S

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :