Abdelmadjid Tebboune s’engage solennellement à réformer radicalement le système de santé à partir de cette année

Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune, a exprimé sa détermination de mettre en œuvre les recommandations du forum national sur la modernisation du système de la santé, notamment la prise en charge de toutes les préoccupations des personnels du secteur de la santé à l’image des questions financières, des statuts et de la carrière professionnelle et ce avant la fin de l’année en cours.

Abdelmadjid Tebboune qui a prononcé , ce dimanche 09 janvier, une allocution à l’occasion de la clôture du forum national sur le renouveau du système de santé, a affirmé devant les 700 participants, les membres du gouvernement et les hauts cadres de l’Etat présents, qu’il est temps de répondre favorablement aux revendications légitimes du secteur.

Le président estime que le secteur de la santé, et malgré les critiques , a pu jouer son rôle. « Je le dis, tête haute : le système de santé Algérien est l’un des meilleurs d’Afrique en termes de gratuité des soins et de l’étendue de la couverture sanitaire qui arrive jusqu’à l’extrême point du pays. », dit-il.

Le président récuse le déni du mérite car l’éradication des vielles maladies traditionnelles est réalisée grâce aux médecins Algériens.

La réforme du système de santé sera graduelle en fonction des capacités financières de l’Etat, précise le président qui met en exergue l’impératif de l’association des acteurs du secteur.

Le gaspillage des médicaments est pointé par le speech présidentiel. Et l’éradication de ce phénomène doit intervenir aussitôt.

Abdelmadjid Tebboune a rendu un vibrant hommage aux médecins algériens. « Les médecins d’Algérie sont parmi les meilleurs au monde, et ils méritent qu’on réforme le système de santé dans lequel ils pratiquent. Et je déclare, devant vous, mon engagement solennel d’aller vers une réforme radicale dès cette année », dit le président de la république.

Abdelmadjid Tebboune met en exergue l’amélioration de l’espérance de vie des Algériens qui passe de 54 ans à l’aube de l’indépendance à 78 ans pour les femmes et 76 ans pour les hommes. Une performance que d’aucuns ne relève.

Meriem Azoune

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More