Association scientifique des étudiants en pharmacie d’Alger (ASEPA) « Covid-19 et tabagisme », thème d’une conférence en ligne

Nederland, Amsterdam, 20200321, een oudere man zit op een trappetje te roken, hij moest er zijn mondkap voor afdoen, maar kan zijn zwarte handschoenen aanlaten ivm het coranavirus. foto: Anke Teunissen / Hollandse Hoogte, The Netherlands, Amsterdam, 20200321, an older man is smoking on a ladder, he had to take off his mask for it, but can leave his black gloves on because of the coranavirus. photo: Anke Teunissen / Hollandse Hoogte

Dans le cadre des nombreuses campagnes de sensibilisation contre le Covid-19, l’Association scientifique des étudiants en pharmacie d’Alger (ASEPA) organise le 18 avril prochain une conférence en ligne autour du thème « Le Covid-19 et le tabagisme ».

Dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Esseha.com, l’Association Scientifique des Étudiants en Pharmacie d’Alger, ASEPA, rappelle à juste titre que « nous parlons souvent du CoVid-19 » mais nous ne parlons « pas assez des facteurs aggravant cette infection qui peut être aussi bénigne que mortelle ».

Tout en se penchant « sur un ennemi (le tabagisme) bien connu du grand public, mais dont le rôle dans l’aggravation de l’atteinte au coronavirus reste bien inconnu », l’ASEPA fait savoir à travers son communiqué qu’elle organise une conférence en ligne avec deux pneumologues de renom dont le Dr Rachid Yahyaoui qui tentera d’apporter des éléments de réponse aux nombreux questionnements formulés autour de ce sujet d’actualité. Par ailleurs, à travers le « partage de plusieurs affiches et infographies, les étudiants en pharmacie d’ASEPA se chargent de nous informer des effets néfastes du tabac sur nos poumons en ces temps de confinement (…) », tout en « abordant aussi la délicate question de l’effet du tabagisme sur les femmes enceintes ou les enfants », précise le communiqué.

L’implication des étudiants en pharmacie d’ASEPA dans la sensibilisation aux dangers du tabac en cette période de confinement ne s’arrête pas là, puisqu’ils « portent à notre attention les effets à court et à long terme du tabagisme, des effets qui nous rendent plus vulnérables face au Covid-19, et qui peuvent augmenter drastiquement les probabilités d’une atteinte sévère voire mortelle », conclut le communiqué.

Pour rappel, la population mondiale fumeuse est estimée à environ 1.7 milliard, tandis que le tabac tue plus de 8 millions de personnes chaque année dans le monde.

Kamir B.

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :