Cancer du pancréas : Des chercheurs portugais font part d’une nouvelle découverte

 

Une équipe de scientifiques de l’Université de Porto vient, à travers l’annonce de ses derniers résultats de recherche concernant le cancer du pancréas, redonner de l’espoir à tous ceux qui souffrent de cette tumeur connue pour être de très mauvais pronostic.

Les chercheurs ont, en effet, découvert que les cellules cancéreuses communiquaient entre elles et limiter cette communication peut stopper la progression de la maladie.

Le Dr Sónia Melo, chercheuse en cancérologie, explique qu’au début, l’équipe de recherche pensait que la communication entre les cellules cancéreuses était » aléatoire ». Puis, ils ont « constaté qu’il y avait des cellules qui commandaient d’autres cellules.

Avec cette information, elles ont la capacité de se développer et de s’adapter pour mieux se défendre contre les éléments extérieurs, par exemple la chimiothérapie.

La tumeur a donc la capacité de recevoir des informations pour pouvoir survivre aux attaques ».

Partant de là, les scientifiques à travers leur étude présentent deux voies de recherche, à savoir l’utilisation de médicaments ou des anticorps pour empêcher la communication entre les cellules cancéreuses.

Le traitement des cancers du pancréas est souvent difficile, en raison de leur diagnostic à un stade très avancé dû à l’absence de symptômes. Cette recherche vient donc redonner de sérieux espoirs de guérison.

Synthèse Hassina Amrouni

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More