La rage en Algérie : 185 décès en 10 ans dont 7 en 2021

À l’occasion de la journée mondiale contre la rage, une journée d’étude autour de la problématique de la rage en Algérie, a été organisée, ce jeudi, au siège du ministère de la santé.

Dr Fourar a révélé que 120 000 cas ont été recensés en Algérie dont la moitié parmi les enfants.

L’intervenant a précisé que 900 personnes ont fait face au danger de la rage en étant victime des morsures de chiens. Il a en conséquence, appelé à multiplier les campagnes de sensibilisation et de lutte contre la rage dans l’optique de l’éradiquer à l’horizon de l’an 2030.

De son côté, Dr Amel Boughoufala, membre du comité national de lutte contre la rage, a fait part de 185 cas de décès dus à la rage entre 2010 et 2021. La spécialiste précise que 7 décès seulement ont été enregistrés depuis le début de l’année courante.

Le plan national de lutte contre la rage s’articule autour de trois axes essentiels :  la disponibilité du médicament pour tous, le traitement immédiat et la vaccination des chiens.

En Algérie, les wilayas les plus touchées par la rage sont Sétif, Biskra et Alger.

Dans le monde, 60 000 personnes meurent de rage. Les continents les plus touchés sont l’Asie et l’Afrique.

Nouhad Ourebzani

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More