Ramadhan et activité physique : Pratiquer la marche à des moments propices

La période de jeûne est celle où l’on peut surveiller son poids si on a de la volonté et si on contrôle son alimentation. Il n’est évidemment pas question d’ingérer des quantités de nourriture et de faire des mélanges explosifs entre plats trop gras, gâteaux et sucreries si on veut s’affiner ou maintenir un bon poids.

On doit opter pour de bonnes habitudes alimentaires et l’idéal est également de pratiquer des activités physiques pour perdre de la graisse et détoxifier son organisme pendant le jeûne, pour une meilleure santé et pour le bien-être.

Mieux encore, cela permet au corps de se réparer tout seul, ce qu’il ne peut pas faire habituellement comme l’indique Dr Razeen Mahroof, consultant en anesthésie et médecine intensive à l’Hôpital Addenbrooke à Cambridge (Grande-Bretagne).

« Dans la vie quotidienne, nous mangeons souvent trop de calories, ce qui peut empêcher le corps d’accomplir d’autres tâches, comme se réparer tout seul », affirme-t-il avant de préciser que « ceci est corrigé pendant le jeûne, permettant au corps de détourner l’attention vers d’autres fonctions » comme faciliter la guérison et combattre les infections.

Dans le cas de la perte de poids, le corps, une fois adapté au jeûne, commence à brûler les graisses et à les transformer en énergie.
Pour renforcer cette action du corps, on peut pratiquer un exercice modéré, comme la marche, peu avant la rupture du jeûne. Le moment est propice en raison de températures plus douces et de l’approche de l’iftar pour reconstituer

Les spécialistes en nutrition du sport indiquent qu’on peut pratiquer cette activité physique deux heures après la rupture du jeûne, et même après le s’hor entre 6 h et 7 h du matin.

Rachida M.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More