Face aux intoxications alimentations de l’été, un seul impératif : l’hygiène ! 

 

Les intoxications alimentations durant la saison estivale sont fréquentes. Exposition des aliments au soleil, non-respect de la chaîne du froid, absence d’hygiène…sont autant de raisons qui font que beaucoup de personnes sont victimes de toxi-infections alimentaires.

Concernant les symptômes, ils varient selon le degré de contamination de l’aliment, mais se déclarent généralement par un malaise général, des nausées accompagnées de vomissements, souvent des douleurs abdominales et des diarrhées. Parfois, une fièvre peut également accompagner ces signes. Dans ce cas, il faut consulter un médecin car si une intoxication n’est pas bien prise en charge, les symptômes peuvent perdurer.

Lorsque l’intoxication est d’origine bactérienne, ces manifestations surviennent généralement entre une et 12 heures et lorsqu’elle est d’origine virale ou chimique, on commence à se sentir mal au bout de 12 voire 48 h.

Il faut savoir que les intoxications d’origine bactérienne sont souvent dues au groupe des salmonelles, des bactéries minuscules qui se reproduisent très rapidement au niveau des intestins. Mais elles ne sont pas les seules à incriminer en cas d’intoxication alimentaire, il y a également les staphylocoques, dues à un manque d’hygiène (boucher, cuisinier, pâtissier…), les listérias que l’on retrouve dans les produits laitiers, les légumes ou la viande ou encore les shigella, liées à une mauvaise hygiène ou aux eaux polluées.

En cas d’intoxication mineure, les premiers secours consistent à réhydrater le malade avec de l’eau, du bouillon de légumes salé ou des boissons sucrées, tout en supprimant durant toute une journée tout aliment solide. Dans les cas plus graves, l’automédication n’est pas recommandée, il est plus judicieux de consulter un médecin qui prescrira le traitement approprié.

Enfin, la prévention doit être de mise. Pour cela, il suffit de suivre quelques règles élémentaires, en évitant, par exemple, de mettre un plat ou un aliment contaminé au réfrigérateur ou au congélateur car il restera contaminé, apprendre à stocker les aliments, ne pas dépasser les dates de limite de conservation, ne jamais rompre la chaîne du froid ni décongeler à température ambiante mais procéder par étapes, en mettant le produit dans la partie basse du réfrigérateur plusieurs heures à l’avance ou encore au micro-onde, ne pas stocker ensemble dans le réfrigérateur viande, poulet et légumes…etc. Enfin, il ne faut jamais recongeler un aliment décongelé.

Concernant l’eau de lavage des fruits et légumes, elle est souvent responsable d’intoxications lorsqu’elle est polluée, on y retrouve principalement des listérias. Pour éviter donc toute contamination, utiliser de l’eau contenant quelques gouttes de javel ou quelques gouttes de vinaigre.

Enfin, quand vous achetez de la viande, il faut immédiatement la mettre au frais puis la cuisiner dans les heures qui suivent, sinon, il faut rapidementla congeler. Idem pour le poulet et la dinde qui doivent également être bien cuits pour détruire les bactéries. Concernant les charcuteries et pâtés vendus dans les commerces, ils sont à éviter, surtout en été car ils peuvent être contaminés par le Clostridium botulinum, une toxine très résistante à la chaleur et responsable d’une infection appelée botulisme.

Hassina Amrouni

Pour plus d’informations sur le sujet, cliquer sur ce lien : Sahtek Bin Yeddik : Les intoxications alimentaires ! 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :