Industrie pharmaceutique : Cap sur le plan africain de développement intégré et complémentaire

204

Le Ministre de l’Industrie Pharmaceutique le Dr Abderrahmane Djamel Lofti Benbahmed a reçu en audience, ce Mercredi 17 Août 2022, au siège du Ministère, le Dr Luis Sambo consultant auprès des Centres Africains de Contrôle et de Prévention des maladies CDC Afrique,  accompagné du Dr Mosoka Papà Fallah, chef de l’équipe chargé de l’appui technique et engagement des pays membres de l’Union Africaine.

L’audience a permis l’étude des opportunités de coopération entre l’Algérie et les différentes institutions africaines pour la mise en œuvre et l’appui d’un plan de développement d’une industrie pharmaceutique  africaine intégrée et complémentaire.

Le communiqué sanctionnant cette rencontre précise que ce plan africain se traduira par “ la création de pôles industriels régionaux spécialisés par gamme de produits, le  Co-développement de médicaments entre les producteurs des différents pays africains particulièrement pour les pathologies qui touchent le continent africain, et la  sous-traitance entre les producteurs des différents Etats membres pour une meilleure exploitation des capacités de production.

Le Ministre de l’Industrie Pharmaceutique a plaidé pour un changement de paradigme et une nouvelle approche axée sur l’intégration économique continentale  dans les politiques d’appui des fonds multilatéraux et les centrales d’achat pour les inciter à acquérir des produits pharmaceutique issus de la production africaine pour soutenir et accompagner le développement industriel pharmaceutique du continent et garantir sa souveraineté sanitaire et pharmaceutique”, rapporte le communiqué du ministère de l’industrie pharmaceutique .

De son côté , “ le représentant  de l’Africa  CDC  a exprimé le souhait de recevoir le recueil regroupant la  soixantaine de textes législatifs et réglementaires ayant permis une croissance sans précèdent  du tissus industriel national avec l’entrée en service de 42 nouvelles unités de production, dont 06 unités de fabrication de produits d’oncologie et 01 unité de production d’insuline”,  ajoute la même source .

Le représentant de l’Union Africaine a également demandé un recensement précis des capacités de production des 196 unités de production installées sur le territoire national  ainsi que l’ensemble des aires thérapeutique qu’elles couvrent en vue de les transmettre aux différentes institutions et aux centrales d’achats africaines.

Synthèse Nouhad Ourebzani

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More