Ministère de l’industrie pharmaceutique et l’ANPHA : Les trois axes d’une coopération au bénéfice des pharmaciens

La coopération entre les différentes directions du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique et l’Association nationale des pharmaciens algériens ( ANPHA) est appelée à être élargie et approfondie.

C’est ce qui ressort dans un communiqué du ministère de l’industrie pharmaceutique sanctionnant une rencontre entre Dr Lotfi Benbahmed et une délégation de l’ANPHA. Une rencontre « qui rentre dans le cadre du dialogue permanent et de la concertation permanente avec les partenaires sociaux », précise la même source.

La coopération entre le MIP et l’ANPHA portera sur trois axes principaux :

1/- Un programme de formation en ligne accessible via la plateforme numérique de l’ANPHA, dédié aux textes réglementaires et aux réformes engagées par le Ministère de l’Industrie Pharmaceutique pour réguler le marché pharmaceutique et accompagner le développement de l’industrie pharmaceutique nationale.

2/ – Création d’un référentiel des professions pharmaceutiques en Algérie, visant à définir les compétences à acquérir et les tâches à accomplir dans le cadre des métiers proposés par l’industrie pharmaceutique algérienne ; Avec le titre du poste et les grandes lignes du cheminement de carrière. Ce référentiel se veut être un guide pour enrichir la formation et l’orientation des jeunes diplômés, notamment sur les missions du pharmacien assistant ainsi que sur sa place dans la structure organisationnelle des différents établissements pharmaceutiques.

3/- Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes pharmaciens, avec un programme d’accompagnement au profit des pharmaciens porteurs de projets, afin d’accompagner et d’encourager le lancement de petites unités de production, ou la prise en charge, ou la prestation de services particuliers dans les hauts plateaux, la sud et régions isolées du pays.

Le communiqué souligne, en conclusion, que la rencontre était une occasion pour « réaffirmer le soutien et l’accompagnement apporté par le Ministère de l’Industrie Pharmaceutique à l’Association des Pharmaciens Algériens, ainsi qu’à toutes les initiatives émanant de la société civile visant à renforcer la position des pharmaciens et de la profession d’officine et de le consolider dans le plan de développement économique du pays » .

Nouhad Ourebzani

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More