Pr Mohamed El Amine Bencharif expose l’impact psychique de la Covid-19

Des journalistes ont été invités, ce jeudi 18 novembre, au Sofitel, par les laboratoires El Kendi, pour assister à un séminaire fort intéressant autour du thème “ Impact de la Covid-19 sur la santé mentale”. La communication a été assurée par l’éminent professeur Mohamed El Amine Bencharif,chef de service de psychiatrie légale à l’hôpital Frantz. Fanon de Blida.

D’emblée, le professeur Bencharif a posé le décor de la situation sanitaire que vit le monde en ce moment. “ Ce à quoi nous assistons, est la deuxième plus importante crise après la deuxième guerre mondiale”. Et une crise d’une telle ampleur ne peut passer sans avoir un impact sur le psychisme de l’Homme et des séquelles psychologiques dans la société.

Pour l’intervenant, la crise installée depuis deux ans a imposé des décisions drastiques pour freiner son évolution et, par conséquent, notre mode de vie a été fortement impacté. Des conséquences sur le plan sanitaire, économique et social que génère cette crise qui s’est installée durablement sont très visibles. Et l’enjeu pour les décideurs, du point de vue du professeur, est de pouvoir préserver l’équilibre entre la nécessité sanitaire et l’impact de la crise sur notre vie dans la société.

Recentrant sa communication sur l’impact de la crise sanitaire sur le mental des personnes, problématique principale du séminaire, le professeur Bencharif affirme que “si l’on compare à d’autres affections comme la grippe, l’insuffisance rénale ou les fractures, pour la Covid-19, le risque de problème de santé mentale est multiplié par deux”.

Le spécialiste explique que  “ entre les stress psychologiques liées à cette pandémie, les mesures de distanciation sociale et les effets physiques de la maladie, les causes sont multifactorielles”.

Lors de son exposé, Pr Bencharif a fait part des résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’université d’Oxford qui ont suivi les données de 69 millions d’américains dont 62 000 cas de Covid-19. Les résultats font ressortir qu’un malade sur cinq développe des troubles psychiatriques : l’anxiété, la dépression, l’insomnie et même des troubles post traumatiques.

Le conférencier ne laisse pas l’ombre d’un doute sur l’impact psychologique et psychiatrique de la pandémie sur les individus. “ Vivre dans un contexte d’épidémie n’est pas neutre du point de vue psychique. Que l’on soit directement concerné ou plus à distance, la pandémie est un événement traumatogène qui nous confronte directement à la mort, ou du moins à une menace de mort. Ce genre d’événement peut avoir une charge émotionnelle difficile à contrôler pouvant avoir de fortes répercussions sur le plan psychologique ”, affirme-t-il.

La pandémie a des effets psychologiques provoqués par la propagation de la pandémie tels que l’anxiété, l’ inquiétude et les insomnies. Elle génère aussi des troubles psychiques liés au confinement qui est “ une mesure brutale et radicale de séparation de personnes et de limitation de leurs mouvements. Une situation qui fait que la mesure restrictive est perçue comme “ une agression qui bouleverse brutalement et durablement les rythmes quotidiens, les relations sociales, les finances, le travail, notamment des personnes vulnérables”.

Le professeur Mohamed El Amine Bencharif a exposé l’ensemble des effets que génère le confinement sur le quotidien des individus et de leurs relations sociétales. On cite à titre d’exemple la violence conjugale, la violence sur les enfants après la fermeture des écoles, les troubles du sommeil….

Pour réduire les effets psychologiques de la pandémie, Pr Bencharif a plaidé en faveur d’une information intégrée dans une stratégie globale de lutte contre la pandémie, une communication transparente pour pouvoir avoir un impact positif sur le recevant. Dans cette optique, le conférencier a développé les stratégies de communication édictées par l’institut national de santé publique du Québec qui “ nécessite une adaptation au contexte national” . Une stratégie qui repose sur un message clair, accessible au grand public, facile à comprendre et fortement appuyé par des données scientifiques.

Meriem Azoune

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More