Pr Toufik Iaiche Achour au micro d’esseha.dz : 6 lits de réanimation sur 8 occupés à l’hôpital Parnet

Pr Toufik Iaiche Achour , chef de d’anesthésie-Réanimation et chef de service Covid à l’hôpital Parnet, met en lumière, dans cette intervention accordée à esseha.dz, les dangers qui guettent les Algériens non encore vaccinés, notamment avec le début de la 4ème vague et l’apparition du nouveau variant Omicron, classé par l’OMS sous l’étiquette  « Très inquiétant».

Pr Iaiche Achour révèle que 6 lits sur 8 du service réanimation de l’hôpital Parnet sont occupés par des malades Covid en cette dernière semaine de novembre. Un signe probant que la 4ème vague tant crainte a bel et bien commencé, après une accalmie observée durant septembre et octobre où son service avait enregistré zéro cas, laissant croire que la pandémie était derrière nous.

Le spécialiste qui suit de près l’évolution des cas et leur nature affirme que parmi les 6 admis en réanimation sont vaccinés mais, grâce au vaccin, ils s’en sont sortis malgré les complications induites par les maladies à risque qu’ils traînent.

L’autre conclusion tirée des derniers cas Covid enregistrés est que, si la vaccination a diminué significativement les effets néfastes de la contamination, son efficacité est réduite, comme l’a souligné l’OMS de près de 40 % après 6 mois de la prise de la deuxième dose. D’où la nécessité de faire une troisième dose pour renforcer l’immunité et la ramener, de nouveau, aux limites des 90%.

Pr Iaiche Achour a rappelé que la communauté scientifique n’a jamais annoncé une protection à 100% des vaccins. Elle a toujours fait savoir que les vaccins sont efficaces à près de 90%. D’où les recommandations renouvelées de porter les bavettes protectrices et de respecter continuellement les mesures barrières et le lavage des mains.

Les milieux clos où l’aération est insuffisante porte le risque de propagation du virus à 140 %, avertit Pr Iaiche Achour qui plaide, avec force, pour le tandem salvateur : vaccination et respect des mesures barrières.

Meriem Azoune

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :