Prix Nobel de médecine : Un pionnier de la paléogénétique récompensé

Le prix Nobel de la médecine est décerné cette année au généticien Suédois Svante Pääbo. Le scientifique, spécialiste de l’homme préhistorique, est récompensé pour ses études génétiques sur les origines de l’espèce humaine

Svante Pääbo,  né en 1955, est le pionnier de la paléogénétique, une approche qui a bouleversé nos connaissances de l’espèce humaine, de son histoire et de ses origines.

Les travaux de Svante Pääbo ont permis de comprendre que la frontière entre les espèces est infiniment plus complexe que nous le pensions. En 1997, il décrypte pour la première fois l’ADN mitochondrial (qui est contenu en dehors du noyau des cellules) de l’homme de Néandertal.

En 2010, il publie le génome intégral de l’espèce et montre que nos ancêtres, Homo sapiens, se sont reproduits avec des néandertaliens. Des échanges, qui se traduisent aujourd’hui par la présence de 2 % à 4 % de gènes de néandertaliens dans la plupart des populations actuelles.

Cette même année de 2010, le suédois découvre l’existence d’une autre espèce humaine contemporaine des néandertaliens : les dénisoviens.

Notons que l’intérêt que l’intérêt de Svante Pääbo pour les génomes anciens remonte à l’époque où il préparait sa thèse de biologie moléculaire qui portait sur le système immunitaire.

Le prix Nobel décerné cette année pour Svante Pääbo est considéré par ses pairs comme un coup de pouce génial et providentiel, mais attendu, pour la discipline de la génétique des populations humaines.

Ali Djaber

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :