Soumya : « Un cancer du sein détecté suite à un examen banal »

« C’est un contrôle de routine qui a révélé la tumeur sous mon sein droit, je n’avais aucun problème et je ne ressentais rien ». Soumya affirme qu’elle n’a pas vu venir cette maladie étant donné que celle-ci ne s’était exprimée par aucun symptôme.

La sexagénaire affirme que c’est en raison des kystes qu’elle avait qu’elle bénéficiait d’un suivi médical au sein de l’hôpital Mustapha Bacha. « J’avais des kystes et des micro kystes et j’allais donc, tous les 6 mois me faire ausculter. La dernière fois que j’y suis allée, au début de cette année, la résidente qui m’a fait une échographie mammaire m’a fait savoir qu’elle a vu quelque chose d’anormal et qu’il fallait que je fasse une biopsie ».

C’est à ce moment que commence le parcours du combattant pour Soumya comme elle le souligne. Une autre échographie mammaire et une mammographie s’ensuivent, avec l’espoir que l’examen précédent ait été mal apprécié. Elles sont réalisées dans un cabinet privé et aboutissent sur le même constat. « Je me suis tournée vers celle qui était mon médecin traitant lors de mes grossesses. Elle a commencé par me dire qu’il n’y avait rien et qu’il était inutile de faire une biopsie, et, voyant ma peur de passer à côté d’une réelle menace, elle m’a alors dit que je ne perdrais rien à réaliser cet examen ».

La biopsie confirme les craintes de la résidente de l’hôpital, il s’agit bien d’une tumeur, d’un cancer du sein.
Curieusement, Soumya n’a pas défailli à l’annonce du diagnostic, elle l’explique ainsi : « A partir du moment où je suis passée du doute à l’espoir ensuite au doute, j’ai pu tenir le coup et faire preuve de résilience. J’ai l’espoir de guérir, maintenant que j’ai subi l’ablation du sein malade », affirme-t-elle.

Propos recueillis par Nadia Rechoud

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More