ONUSIDA : Vaincre le Sida passe par la victoire contre les inégalités

Le monde célèbre, ce 1er décembre, la journée mondiale de lutte contre le sida. ONUSIDA a décidé, cette année, de faire de cette journée une opportunité pour plaider en faveur de l’éradication urgente des inégalités qui alimentent l’épidémie de sida et d’autres pandémies dans le monde.

« Sans actions audacieuses contre les inégalités, le monde risque de manquer les cibles pour mettre fin au sida d’ici 2030, un enlisement de la pandémie de COVID-19, ainsi qu’une crise sociale et économique hors de contrôle. », avertit l’instance onusienne dans un message publié ce mercredi matin.

« Aujourd’hui, l’engagement de mettre fin au sida à l’horizon 2030 est en retard. Ce retard n’est pas imputable à un manque de connaissances ou d’outils pour vaincre le sida, mais à des inégalités structurelles qui entravent les solutions efficaces de prévention et de traitement du VIH. », fait-on savoir.

Vaincre le sida dans les délais définis, 2030 en l’occurrence, requiert une exigence de taille : « Les inégalités économiques, sociales, culturelles et juridiques doivent prendre fin de toute urgence ».

ONUSIDA rappelle au monde que la lutte contre les inégalités n’est pas une promesse nouvelle, mais l’urgence n’a fait que s’accroître. « En 2015, tous les pays ont promis de les réduire au niveau national et international dans le cadre des Objectifs de développement durable. Par ailleurs, l’éradication des inégalités est au cœur de la Stratégie mondiale contre le sida 2021–2026 : Mettre fin aux inégalités, mettre fin au sida, et au centre de la déclaration politique sur le VIH/sida adoptée lors de la Réunion de haut niveau des Nations Unies sur le VIH/sida en 2021. », rappelle l’organisation.

ONUSIDA affirme que nous savons, tous, comment vaincre le sida, et nous connaissons, tous, les inégalités qui entravent les avancées et comment les combattre. Ce qui manque à l’appel est l’audace des responsables.

« Les gouvernements doivent désormais passer de l’engagement à l’action. Les gouvernements doivent promouvoir une croissance sociale et économique inclusive. Ils doivent supprimer les lois, les réglementations et les pratiques discriminantes afin de garantir l’égalité des chances et réduire les inégalités. L’heure est venue pour les gouvernements de tenir leurs promesses. Ils doivent agir maintenant et nous devons les placer devant leurs responsabilités. », conclut ONUSIDA.

Notons que ONUSIDA est le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida est un programme de l’ONU destiné à coordonner l’action des différentes agences spécialisées de l’ONU pour lutter contre la pandémie de VIH / sida. Créé le 1ᵉʳ décembre 1995, son siège est à Pregny-Chambésy en Suisse

Malik Sadou

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More