Pois chiche: Une légumineuse pleine d’atouts

C’est une légumineuse qu’on aime manger à toutes les sauces. Cette star des recettes méditerranéennes et moyen-orientales possède des atouts nutritionnels qui lui valent bien sa renommée.

Le pois chiche est connu pour être une excellente source de protéines végétales (6,7g/100g), toutefois, ses protéines végétales étant incomplètes, elles doivent être complétées par des protéines céréalières comme le pain, riz, ou animales, à savoir les viande, poissons, oeufs, produits laitiers ou fromage. Le pois chiche est également riche en fibres alimentaires (5,4g/100g) et glucides (15g/100g), il est pauvre en lipides (6g/100g) et contient du sodium (24mg/100g), du potassium (135mg/100g), de la vitamine C (4mg/100g), de la vitamine B6 (0,5mg/100g), de la vitamine B9 (36,5mg/100g), du calcium (105mg/100g), du cuivre (0,21mg/100g), du fer (1,15mg/100g), du phosphore (82,5mg/100g), du zinc (0,93mg/100g) et du magnésium (27,5mg/100g).

Toutes ces valeurs en font un aliment riche à introduire régulièrement dans notre alimentation. C’est également un atout santé considérable puisque, en plus de favoriser la satiété, il est recommandé pour la régulation du transit intestinal, c’est l’allié d’une bonne santé cardiovasculaire, il aide au renforcement musculaire et au renouvellement cellulaire. Le pois chiche est recommandé pour les femmes enceintes, car il favorise le bon développement du fœtus, puis la croissance des enfants, ainsi que la convalescence des personnes malades. Il est aussi indiqué pour les personnes diabétiques. Autres atouts, il participe au bon fonctionnement du système nerveux et à la régulation de la pression sanguine. Il contribue au développement des os et de la dentition, de même qu’il est nécessaire au transport du fer dans l’organisme, au maintien du système immunitaire et à la réduction de la fatigue.

A noter qu’à l’instar d’autres légumineuses comme le haricot, le pois chiche peut entraîner chez certaines personnes sensibles des troubles intestinaux. Pour éviter ce désagrément, il est conseillé d’ajouter un peu de bicarbonate à l’eau de cuisson.

Synthèse Hassina Amrouni

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :