Selon une nouvelle étude : Cet additif alimentaire peut provoquer une inflammation chronique de l’intestin

La prévalence des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme la maladie du Crohn, poussent les chercheurs à redoubler d’efforts pour mieux identifier les facteurs de risque de ces pathologies et ainsi améliorer la prise en charge des patients. Ainsi, des scientifiques à l’Institut Cochin (Inserm/CNRS/Université de Paris) montrent aujourd’hui chez des volontaires sains, que le carboxyméthylcellulose (le CMC), un émulsifiant alimentaire largement utilisé, impacte l’environnement intestinal en altérant la composition du microbiote.

Pour ceux qui ne le savent pas, le CMC, pointé dans cette étude, est un additif alimentaire aussi désigné par E466 dans la liste des additifs notés sur les produits transformés.

L’étude en question , publiée dans  Gastroenterology, souligne la nécessité de travaux complémentaires pour caractériser l’impact à long terme de cet additif alimentaire, ainsi que l’étude chez des individus souffrant de maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

Notons que près de 20 millions de personnes dans le monde seraient touchées par les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, parmi lesquelles on compte la maladie de Crohn et les rectocolites hémorragiques.

Par le passé, des facteurs génétiques ont été identifiés pour expliquer l’inflammation de l’intestin qui caractérise ces pathologies. Toutefois ces prédispositions ne sont pas suffisantes pour expliquer à elles seules la survenue de ces maladies. Ainsi, depuis plusieurs années, de nombreuses équipes de recherche se sont penchées sur les facteurs environnementaux.

Ali Djaber

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More