Comment utiliser notre alimentation pour prévenir ou lutter contre les infections bactériennes ?

 

Il est évident que les aliments que nous consommons sont utiles à notre organisme (hormis les aliments industriels), ils remplissent chacun ou combinés les uns avec les autres des activités diverses en fonction des éléments qu’ils renferment.

Nombre d’entre eux sont considérés comme des antibiotiques naturels pour leur rôle dans la lutte contre les maladies d’origine bactérienne. Les aliments que nous allons évoquer ne sauraient se substituer aux médicaments en cas de grave pathologie dues à des bactéries connues pour être dangereuses, mais ils peuvent intervenir dans certains maux notamment ceux de l’hiver.

L’ail doit être présent dans notre alimentation, de préférence cru (râpé sur une salade par exemple) pour que l’allicine qu’il contient puisse conserver ses propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales.

Même chose pour l’oignon qui traite les affections buccales en éliminant les mauvaises bactéries contenues dans la bouche. Les médecins nutritionnistes parlent d’un véritable antibiotique, indiquant également que l’oignon, une fois cuit, agit contre les toux rebelles et les affections bronchiques.

Certaines herbes comme le thym, l’origan et le romarin ont des propriétés antibactériennes, ils possèdent des effets contre les maux de l’hiver et pour désencombrer les bronches.

Consommé une fois par jour avec un peu de poivre et de l’huile d’olive (une cuillère à café de curcuma et une petite pincée de poivre dans une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une salade ou un plat chaud), le curcuma est cité comme un puissant antibiotique qui lutte contre les bactéries et les microbes, mélangé au miel ou dans une tasse de lait.

On évoque aussi la gelée royale et la propolis, deux produits de la ruche qualifiés d’antibiotiques naturels très puissants qui agissent contre les maux de gorge, ils protègent le système immunitaire des bactéries et le renforcent.

Sont également cités le citron, le gingembre et le piment ou le poivre de Cayenne, tout comme le vinaigre de cidre.
Rachida Merkouche

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :