Grave violation du protocole sanitaire : Des visites aux malades Covid, admises à l’EPH de Kouba

Alors que les autorités sanitaires, les médias spécialisés et les experts ne cessent d’appeler au respect strict des mesures barrières pour atténuer la propagation du coronavirus, certains établissements hospitaliers font preuve d’un laisser-aller flagrant qui risque de mettre à plat toute la stratégie nationale de lutte contre la pandémie, déjà mise à rude épreuve par le relâchement observé sur les espaces publics et l’hésitation inexpliquée de se faire vacciner.

Des citoyens nous ont fait part du non respect des protocoles sanitaires dans certains hôpitaux. Pire encore, l’insouciance des risques s’étend aux services réquisitionnés pour Covid, où les personnels administratif, soignant et médical devraient être à cheval sur le moindre détail au vu des risques qui les guettent.

Ça fait plusieurs jours que des signalements de laisser-aller nous parviennent. Mais hier soir, un citoyen à bout de nerfs nous a contacté de nuit pour alerter sur une situation inquiétante qui prévaut à l’EPH de Kouba où l’essentiel des services sont orientés pour la prise en charge des malades covid.

Le lanceur d’alerte dit avoir hospilasé sa propre mère au service de chirurgie à l’EPH de Kouba. Durant la nuit, la garde malade d’une patiente, voisine de circonstance, a fait rentrer à tour de rôle près de 5 visiteurs dans la salle.  « Ils rentraient et sortaient sans aucune mesure de protection, et sans qu’ils soient inquiétés par personne. Où est-ce qu’on va comme ça ? », fulmine le bonhomme, très irrité, au bout du fil.

Le cas rapporté par ce citoyen n’est malheureusement pas isolé. Dans les réseaux sociaux, nous avons capté pas mal d’alertes du genre un peu partout dans le pays. Si certains services et établissements continuent d’être sur le pied de guerre dans cette lutte implacable contre la pandémie, d’autres sont apparemment atteints par le vice du relâchement.

Admettre des visites de malades atteints de Covid-19 est un manque de discernement grave et ses conséquences seront plus que fâcheuses si l’on ne se décide pas à y mettre fin, immédiatement et sans la moindre tergiversation.

Il est plus qu’urgent que les responsables des établissements hospitaliers veillent au strict respect des protocoles sanitaires. Il y va de la sécurité sanitaire du pays. Toute tergiversation, toute négligence, risquent de coûter très cher à la nation.

Tinhinane B.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More