La décision sera examinée ce jeudi : La vaccination élargie aux jeunes entre 12 et 17 ans

 

Intervenant sur les ondes de la radio nationale , le Pr Riad Mahyaoui a fait part de ses craintes concernant une possible « flambée de l’épidémie » de Covid au vu de l’augmentation des cas de contaminations ces derniers jours et surtout de la détection d’un premier cas du variant Omicron.

Rappelant le haut degré de contagiosité de ce variant qui est en train « d’écraser le variant Delta dans plus d’une soixantaine de pays à travers le monde », Pr Mahiaoui s’est à ce titre interrogé sur les raisons qui font que beaucoup d’Algériens refusent toujours de se faire vacciner, peut-être par « réticence », « défiance » ou « absence de confiance dans le système de santé ».

Dépité par le « laisser-aller dans la société » , il fustigera ces personnes qui, en cette « période de grippe saisonnière viennent travailler avec un éternuement et un écoulement nasal et ne le déclarent pas mais personne ne s’en soucie ». A cela, vient s’ajouter « l’abandon des gestes barrières. Il n’y a plus de légitimité du masque obligatoire, ni de la distanciation ».Il appellera, à ce titre, à plus de vigilance mais surtout à « inciter les autres à se faire vacciner ».

Annonçant la tenue, jeudi prochain, d’une réunion entre le Comité scientifique et des experts qui ont fait une lecture de la situation à l’échelle internationale, le Pr Mahyaoui a fait savoir que la vaccination contre la Covid-19, pourrait éventuellement être élargie aux jeunes entre 12 et 17 ans, la question « devrait être tranchée lors de cette réunion ».

Hassina A.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More