La natation est bénéfique pour le physique et pour le moral : comme un poisson dans l’eau

L’eau est d’un grand bienfait pour le corps. Ses avantages sont aussi bien internes qu’externes, c’est bon pour la santé physique et pour le moral. C’est l’occasion d’évoquer les profits qu’on peut tirer de la natation, cette activité qualifiée de sport complet.

Nager, en s’adonnant à toutes les techniques de nage, c’est faire travailler tous ses muscles et ses articulations et raffermir son corps, c’est améliorer sa santé tout en se procurant du bien-être. C’est pour cette raison qu’on parle de la natation comme étant un sport complet.

Nombre de médecins recommandent la pratique de cette activité comme un moyen de traiter certains problèmes de santé et même comme un segment de la thérapie pour certaines maladies.

Les bénéfices de la natation relèvent du fait que l’eau diminue considérablement le poids du corps (jusqu’à 90%), ce qui permet de faire des mouvements souples sans brusquer les muscles et les articulations.

En énumérant certains effets bénéfices de cette activité, on constate qu’elle calme la douleur du nerf sciatique en le faisant travailler en douceur dans l’eau et ceci en nageant sur le dos, à raison de deux à trois séances par semaine pendant 30 à 45 minutes chaque fois.
L’avis du médecin est nécessaire bien sûr, en plus de la prescription d’un traitement médical et d’une période de repos.

La natation en usant de cette même technique (dos crawlé) agit contre le mal de dos du fait qu’elle renforce la musculature dorsale et la sangle abdominale qui, lorsqu’elles sont affaiblies, peuvent être à l’origine de douleurs. Il en est de même pour lutter contre les maux engendrés par une tendinite à l’épaule, mais en faisant de la brasse, sans mouvements brusques.

Cette activité peut être conseillée pour soulager (ou réparer) une scoliose et pour apaiser les douleurs liées à une hernie discale ou une arthrose et même en kinésithérapie.

Elle fait travailler l’appareil cardio-vasculaire et pulmonaire, réduisant le risque de maladies cardiovasculaire et stimulant les poumons, augmentant ainsi la capacité respiratoire. Il faut savoir aussi qu’elle conforte la circulation sanguine, lutte contre l’hypertension artérielle et réduit le risque de développer un diabète.
Les personnes qui ont déjà un diabète peuvent compter sur la natation comme un soutien à leur traitement. Il ressort selon des chercheurs que la natation favorise mieux que la marche et les autres activités sportives le travail de l’insuline dans l’organisme, ce qui permet de maîtriser le taux de sucre dans le sang (ils ont constaté une baisse de l’index glycémique de 0,59g/l de sang chez les nageurs après une séance de natation, contre une baisse de 0,46g/l chez les marcheurs et 0,31g/l pour ceux qui pratiquent la gymnastique).

Nager régulièrement peut beaucoup aider comme on peut le constater, les personnes en surpoids peuvent compter sur la natation pour perdre du poids du fait qu’elles dépensent beaucoup d’énergie (quelques 600 Kcal pendant une séance d’une heure).

Un autre avantage généré par cette activité aquatique et pas des moindres, celui de l’humeur. « Filer » dans l’eau réduit l’anxiété et le stress et libère les hormones du bien-être comme la dopamine et la sérotonine.

Comme nous le voyons, les effets positifs de la natation sur la santé physique et mentale sont nombreux et cela nous amène à dire que les pouvoirs publics devraient multiplier les piscines municipales au profit des citoyens.
Cette activité ne doit pas être destinée à une certaine catégorie mais à tous les citoyens, on a tout à gagner en préservant la santé de tous.
Rachida Merkouche

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More