Nouvelle étude sur le cancer : Un nouveau vaccin viendrait à bout des tumeurs

139

 

Selon une étude publiée le 15 août 2022 dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS), un nouveau vaccin à ARN messager, mis au point par une équipe de recherche de la Tufts University-School of Engineering de Medford, dans le Massachussetts (Etats-Unis), serait efficace contre certaines tumeurs cancéreuses.
Au cours de cette étude, les chercheurs ont administré un vaccin à ARN messager à des souris atteintes d’un « mélanome métastatique », ils ont alors constaté une « inhibition significative » des tumeurs cancéreuses. Les souris ont également reçu un autre traitement déjà existant et résultat : « 40% des souris étaient alors en rémission complète et sans aucune récidive de la maladie ».
Dans un communiqué, Jinjin Chen, chercheur postdoctoral et auteur principal de l’étude, a indiqué que « ce vaccin contre le cancer suscite une réponse beaucoup plus forte et est capable de transporter l’ARNm de petits et grands antigènes ».
En fait, l’administration du vaccin à ARN messager directement dans le système lymphatique, suscite une réponse immunitaire « beaucoup plus puissante ». Pour Qiaobing Xu, professeur d’ingénierie biomédicale et co-auteur des travaux, cette découverte a permis de « surmonter bon nombre des difficultés auxquelles d’autres ont été confrontés dans le développement d’un vaccin contre le cancer ».
Pour les chercheurs, l’espoir dans un avenir, sans doute proche, est que « le sérum pourra devenir une plateforme universelle non seulement pour les vaccins contre le cancer, mais aussi pour des vaccins plus efficaces contre les virus et autres agents pathogènes ».

Synthèse Hassina Amrouni

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More