Une délégation conjointe du PNUD et de l’UE rend visite à la PCH : Un vaste programme en direction de l’Algérie

Aujourd’hui, la Représentante Résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement en Algérie, Mme Blerta Aliko, et le Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Algérie, M. Thomas Eckert, ont effectué une visite de courtoisie et de travail au siège du La Pharmacie Centrale des Hôpitaux, qui figure parmi les principaux partenaires dans la mise en œuvre du projet « Réponse » de solidarité européenne face à la pandémie de COVID-19 en Algérie, a annoncé le ministère de la santé via un communiqué diffusé sur son réseau social Facebook.

« Cette visite coïncide avec la réception, depuis le début de ce mois, de nouvelles quantités d’équipements de protection contre le Covid-19, constitués d’environ 23 millions de masques chirurgicaux, 1,4 million de combinaisons de protection et 640 000 blouses chirurgicales, destinés aux employés du secteur de la santé publique », précise la même source.

Il est à noter que l’Union européenne a mobilisé, via la « Réponse de solidarité européenne à la pandémie de COVID-19 en Algérie » un montant de 43 millions d’euros. Le dispositif solidaire est mise en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement en Algérie en partenariat avec le ministère de la Santé.

La visite de la délégation euro-onusienne à la pharmacie centrale des Hoôpitaux n’est pas fortuite. La PCH, qui est un établissement public sous la tutelle du ministère de la santé, figure parmi les acteurs les plus importants pour l’approvisionnement des établissements hospitaliers en produits pharmaceutiques sur l’ensemble du territoire. Elle constitue et gère également un stock stratégique de produits pharmaceutiques et un stock d’urgence.

Le ministère de la santé a indiqué que le dispositif européen a permis la réception de « 1,2 million de masques de protection, 400 000 kits de détection, 100 000 kits d’extraction, 20 000 kits de détection BCR et deux machines de détection ont été réceptionnés à ce jour ».

Le projet « European Response » a également démarré la formation de plus de 5 000 praticiens de santé publique (pneumatiques, médecins, infirmiers, techniciens) à l’utilisation des équipements pour la prise en charge des malades du Covid-19.

Dans le domaine de la communication et de la sensibilisation, deux formations ont été mises en œuvre dans le cadre d’une crise sanitaire au profit de la cellule média et communication et cadres du ministère de la santé, ainsi que des agents des directions de la santé et de la population au niveau national, détaille encore le communiqué du ministère de la santé.

La même source assure que le projet apportera un soutien à la société civile pour mettre en œuvre une campagne de sensibilisation sur les moyens de prévenir la propagation du virus Corona et les avantages de la vaccination.

Meriem Azoune

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More