Le ministre de la santé lance la deuxième caravane de sensibilisation et de détection des maladies non transmissibles

En présence de plusieurs de ces collègues membres du gouvernement, le ministre de la santé, le professeur Abderrahmane Benbouzid, a supervisé, ce jeudi 17 février 2022, le lancement de la deuxième caravane de sensibilisation et de détection des maladies non transmissibles , avec le soutien de la clinique mobile « Prophylaxis Way » et en partenariat avec Sanofi et la contribution de la société civile, à travers l’Association Réseau Algérien du Sud, au niveau des zones d’ombre, et la présence d’un groupe de médecins volontaires chargés de cette tâche.

Lors de cette cérémonie de lancement de cette action placée sous le Haut patronage du président de la République , Pr Abderrahmane Benbouzid a remercié les ministres présents pour leur généreuse présence à cet événement, ainsi que l’association pour son engagement à contribuer à la sensibilisation à ce problème, ainsi que tous les médecins bénévoles qui ont la charge d’assurer le succès de cet événement.

Le ministre a indiqué que le ministère de la Santé, à travers les DSP , organise ces convois mobiles depuis 2015, dans le cadre d’un partenariat avec Sanofi à travers le projet « Voie Prévention ». Ces cliniques mobiles ont fait le tour de 46 wilayas à travers le pays.

Le Ministre de la Santé a indiqué que trois (3) cliniques médicales mobiles, qui ont été acquises auprès de partenaires du secteur à des fins d’examen sur l’ensemble du territoire national, sont dotées de services de consultation, de médecine interne, de cardiologie et d’ophtalmologie, en plus de leur fournir des équipements médicaux (tensiomètre manuel, toisemètre, électrocardiogramme, etc.), un appareil d’échographie, Imagerie cardiaque et rétinienne et un laboratoire biologique pour réaliser des examens biologiques et de consultation générale.

Un communiqué du ministère de la santé, diffusé après la cérémonie de coup d’envoi indique que chaque clinique mobile est également équipée d’un équipement électronique (un ordinateur contenant le programme du dossier médical ) où les informations sont échangées instantanément entre différents spécialistes pour une garantie multidisciplinaire. Ensuite, l’information est immédiatement renvoyée au serveur local au niveau du Ministère de la Santé. La fiche récapitulative est automatiquement imprimée et remise au patient pour son médecin traitant.

Rappelons qu’en 2020, à la demande de l’Association Réseau des Jeunes Algériens, cette activité s’est déroulée au niveau des régions de l’ombre à travers 7 wilayas ( Bordj Bou Arreridj , Biskra, M’sila, Djelfa, Laghouat, El Bayadh et Naama). Elle avait été lancée par le ministère de la santé, le jeudi 3 septembre 2020, depuis le siège du ministère.

Les médecins bénévoles ont également été renforcés par des équipes locales avec le concours actif des DSP et des médecins des structures hospitalières. Le résultat de cette activité a été présenté au siège du Ministère de la Santé à l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète.

En 2021, selon le programme de travail décidé par le comité de pilotage et le comité scientifique de ce projet, des cliniques mobiles ont sillonné le territoire national pour les campagnes de vaccination contre le Covid-19, en plus des convois sanitaires pour les zones touchées par les incendies de forêts, notamment les régions de Tizi Ouzou et Khenchela, Jijel et El Tarf, et ce, de septembre à octobre 2021.

Et en novembre de la même année, ces cliniques ont été mobilisées à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du diabète place Riad Al-Fath pour une durée de 5 jours, où elles ont animé une campagne de sensibilisation et d’examen du diabète, de l’hypertension artérielle et de ses complications, et la vaccination contre le Covid-19.

Pour l’édition 2022, « la caravane débutera son activité au niveau de la wilaya d’Ain Defla du 17 au 27 février, suivi de la wilaya de Laghouat du 10 au 20 mars, avec la contribution de l’Association Algérienne d’Urologie et de l’Association Afaq, pour la prévention et le dépistage des maladies rénales à Laghouat » . La même source indique que le mois de mars sera également consacré aux campagnes de sensibilisation sur le Ramadan et la santé.

A noter que cette année est marquée par la particularité du départ de nombreux malades chroniques des structures de santé par peur du Covid-19, et qu’ils sont dans un état de déséquilibre et de fragilité. « L’activité de ces cliniques sera l’occasion de bénéficier d’une évaluation clinique avant de décider de jeûner », précise le communiqué du ministère de la santé .

Ali Djaber

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More