Viande : Quel impact sur la santé de son consommateur ?

248

C’est l’Aïd El Kebir ! Une fête synonyme d’une consommation inhabituelle de viande, notamment ovine riche en graisses. D’où l’importance de connaître l’impact de sa consommation sur la santé humaine.

Le professeur Zakia Kassama, spécialiste en gastro-entérologie et hépatologie, au CHU Ibn Badis, Constantine, explique dans un entretien accordé à la Radio locale que tout le monde devrait savoir que la viande est une bonne source, riche en protéines et acides aminés nécessaires à l’organisme.

“ La viande est une source importante de fer, et l’importance réside dans son lien avec l’hémoglobine”, ajoute la spécialiste. Plus que ça, la viande rouge est une source très importante de zinc et de vitamines B12.

La professeure mentionne que manger raisonnablement de la viande aide à construire le corps et est bénéfique pour la santé humaine. “ Toutefois, trop de viande peut être dangereuse pour la santé humaine et peut causer de nombreux problèmes de santé comme l’indigestion et les maladies cardiovasculaires”, avertit-elle.

La viande rouge contient un pourcentage élevé d’acides gras saturés et un pourcentage élevé de cholestérol LDL. Ainsi, cette graisse s’accumule dans les artères et peut atteindre le point de blocage artériel. “ Parfois, cela entraîne des maladies graves telles que le cancer du côlon”, dit le médecin de Constantine.

En 2015, la viande rouge est devenue l’une des causes directes du cancer colorectal. Le risque peut augmenter de 24% en cas de consommation excessive de viande.

“Je confirme que le danger est formé à la suite de l’oxydation du fer de la viande lors de la cuisson et de la transformation en substances cancérigènes.  Le cas concerne surtout une personne qui a une susceptibilité génétique et d’autres facteurs génétiques. Le danger peut également être affecté par le mode de cuisson”, explique Pr Kassama qui recommande de ne pas cuire la viande trop longtemps ni de l’exposer à une température élevée.

Griller sur du charbon de bois peut entraîner l’émission de substances cancérigènes lors de la combustion du charbon de bois.

La viande rouge peut également provoquer le diabète et la goutte. Et comme elle contient des graisses saturées, ces dernières peuvent s’accumuler dans le foie, entraînant une cirrhose.

La spécialiste conseille une consommation modérée et raisonnable de viandes rouges, d’agneau et de bœuf. Elle rappelle que l’Organisation mondiale de la santé reconnaît qu’un apport raisonnable en viande est bénéfique pour le corps humain et que la diversité alimentaire est recommandée à travers les légumes, les fruits et les céréales.

Synthèse Nouhad Ourebzani

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More