Diabète: La prévention commence dans l’assiette

Selon l’OMS, le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014.
Des chiffres en constante et effrayante évolution puisque l’International Diabetes Federation fait savoir que 537 millions de personnes étaient atteintes de diabète en 2021, contre 463 millions en 2019 soit une augmentation de 74 millions en seulement deux années.
Cette réactualisation des statistiques fait froid dans le dos car elle dépasse de loin les prévisions de l’OMS faites en 2009 et qui annonçait un chiffre de 438 millions pour 2025 !!
En Algérie, on estime que plus de 4 millions de personnes souffrent de diabète (chiffres de 2018).
Véritable problème de santé publique, le diabète a, pour principaux responsables, les facteurs socio-économiques, démographiques, environnementaux et génétiques. Un diabète mal équilibré induit d’autres pathologies graves comme des complications cardio-vasculaires, une néphropathie, rétinopathie, neuropathie…
La meilleure prévention se trouve souvent dans notre assiette, aussi, il est important de connaître quels aliments privilégier dans notre alimentation pour faire baisser notre glycémie. Parmi les quelques aliments proposés dans cet article figure le citron. En arrosant nos salades ou nos poissons avec un jus de citron, on réduit l’indice glycémique de nos repas, ce qui fait baisser sensiblement notre taux de sucre dans le sang.
Le second aliment à privilégier est l’épinard. Riche en acide alpha-lipoïque, un puissant antioxydant influant sur le rythme auquel le sucre sanguin est brûlé, l’épinard aide, en effet, à stabiliser la glycémie.
L’avoine est également conseillée car elle renferme de la trigonelline, un composant qui aide notre organisme à mieux réguler son taux de sucre.
Connu pour ses propriétés antioxydantes, antiseptiques ou antibactériennes, l’oignon -notamment le rouge – grâce à ses molécules soufrées favorise la réduction des taux de glucose, de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Tout comme l’ail dont les principaux actifs aident le foie à réguler l’excès de sucre dans le sang.
Rhizome très prisé en cuisine relevée, le gingembre dont on connaît les propriétés antibactériennes et antivirales favorise, aussi, la réduction du taux de glucose dans le sang en augmentant la captation du glucose par les cellules musculaires.
De son côté, la cannelle augmente la sensibilité des cellules à l’insuline. Idem pour le clou de girofle qui agit de la même manière. Quant au piment, il aide à réguler la glycémie en empêchant la transformation de l’amidon en glucose.
Les personnes souffrant de diabète de type 1et 2 peuvent, par ailleurs, intégrer le vinaigre à leur alimentation car il aurait une action positive sur le taux de sucre dans le sang.
Dans une liste non exhaustive, on pourrait également ajouter les effets bénéfiques des poissons riches en oméga-3, de l’huile d’olive, de la patate douce (dont l’index glycémique est moins élevé que celui des autres types de pommes de terre), l’aubergine, graines (lin, quinoa, graines de chia), légumes secs (lentilles, haricots, pois chiche), pommes, poires, pamplemousses, volailles,…
Synthèse Hassina Amrouni

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :