Dr Fawzi Derrar, DG de Pasteur-Algérie : Delta domine à 80 % et Omicron à 10 %

Le directeur général de l’institut Pasteur-Algérie , Dr Fawzi Derrar, estime que le variant Delta reste dominant à hauteur de 80 %, en Algérie, alors que Omicron serait de l’ordre de 10 %.

Dr Derrar, qui s’exprimait sur les ondes de la radio nationale, précise que les types de variants sont identifiés par séquençage, une activité laborantine que seul l’institut Pasteur peut faire actuellement dans le pays.

« Les activités de séquençage ne sont pas simples, notamment en matière de méthodologie et d’expertise », dit-il.

Cette spécialité qui n’existe pas encore en Algérie exige un investissement en formation des gens dans le bio-informatique.

Le premier responsable de L’IPA plaide pour le renforcement des laboratoires qui font la PCR pour être très proche de la réalité pandémique et permettre de disposer d’une sorte de maillage PCR. Quant aux laboratoires ayant des séquenceurs, l’IPA est prêt pour les accompagner. « Si l’on donne de la valeur et on récupère les laboratoires qui font du séquençage, je pense qu’on sera dans les normes », propose-t-il.

Dr Derrar se dit favorable à l’élargissement du pass sanitaire pour endiguer la progression de Delta et empêcher une forte propagation d’Omicron. Toutefois il insiste sur la vaccination qui reste le grand rempart contre le coronavirus. « Il n’y a pas d’autres solutions. Le vaccin reste le meilleur moyen pour se prémunir contre le virus. La vaccination demeure bénéfique quel que soit le scénario, parce que l’immunité résiduelle qui persiste après une vaccination peut protéger contre les formes graves», explique-t-il.

Tinhinane B.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More