Dr Fawzi Derrar, DG de Pasteur-Algérie : Omicron sera un problème majeur à partir de février

Tout en affirmant que la cible principale de la lutte anti Covid-19 actuellement, est le variant Delta, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Fawzi Derrar, a indiqué, ce lundi sur les ondes de la radio nationale , que le nouveau variant de la Covid-19 « Omicron » sera « un problème majeur aux environs de février et mars » prochains.

« Il ne faut pas se tromper de cible. Actuellement la cible c’est le variant Delta », dit le DG de L’IPA avant d’ajouter qu’à côté,  « il y’a une menace émergente, l’Omicron, qui, d’après les données de modalisation, sera un problème majeur aux environs de février  ».

Dr Derrar insiste sur l’importance de la vaccination surtout que l’inefficacité des vaccins disponibles  contre le variant Omicron n’est pas encore prouvée scientifiquement.

« On n’a pas encore les données. On essaye de tester, à présent, l’activité neutralisante des serums vaccinaux contre les souche de l’Omicron et on aura les résultats dans une ou deux semaines », a-t-il précisé, en ,insistant sur le fait que la vaccination reste « bénéfique quel que soit le scénario, parce que l’immunité résiduelle qui persiste après une vaccination peut protéger contre les formes graves ».

Ali Djaber

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More