Dr Mohamed Melhag n’écarte pas l’existence du variant Omicron en Algérie

(200623) -- ALGIERS, June 23, 2020 (Xinhua) -- Buses are seen in Algiers, Algeria, June 22, 2020. The Algerian government has allowed public transport to resume since June 14. (Xinhua) (MaxPPP TagID: xnaphotostwo239014.jpg) [Photo via MaxPPP]

Le chercheur et virologue Algérien, Dr Mohamed Melhag, n’écarte pas la possibilité d’existence du nouveau variant Omicron en Algérie. Il conseille, toutefois, de s’occuper d’abord de Delta qui est présentement dominant, en se vaccinant.

Le spécialiste pense qu’il n’y a pas lieu de dramatiser l’apparition du nouveau variant, du moment qu’aucune étude spécialisée n’est encore publiée sur le sujet. Tout ce qui est à disposition sont des études primaires, assure-t-il avant de plaider pour la diffusion de la culture d’espoir.

Dr Melhag souligne que l’Algérie vit actuellement une situation similaire à celle précédant la troisième vague. De ce fait, il faut s’attendre à une augmentation significative de nombre de cas dans les jours à venir.

Le spécialiste fait un constat amer : les 25 % de vaccinés n’assureront pas l’immunité collective. D’où l’urgence de relancer la campagne de sensibilisation avec plus de moyens et d’initiatives en faveur de la vaccination. Surtout que 13 millions de doses sont disponibles en stock.

Dr Mohamed Melhag dément les rumeurs sur l’effet du vaccin sur la procréation. Il assure qu’aucune source scientifique fiable n’a affirmé que les vaccins anti-Covid-19 causent l’infertilité.

Meriem Azoune

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More