Gingembre : Une plante aux multiples bienfaits

Rhizome appartenant à la même famille que le curcuma, le gingembre est très utilisé en cuisine pour relever les plats mais ses bienfaits vont bien au-delà.
Riche en nutriments et en antioxydants, le gingembre est idéal pour réduire la fatigue, soulager l’inflammation, améliorer la digestion, renforcer le système immunitaire et favoriser la santé cardiovasculaire.
Quelle que soit la façon dont il est consommé, ce rhizome offre à notre organisme un grand nombre de bienfaits.
Moulu, il est une très bonne source de manganèse qui participe notamment à la prévention des dommages causés par les radicaux libres. D’ailleurs, sur plus de 1000 aliments analysés, le gingembre est classé en troisième position quant à sa teneur en antioxydants.
Consommé frais, il fournit à notre organisme du cuivre, nécessaire à la formation d’hémoglobine et de collagène dans l’organisme. Là aussi, il se démarque par sa teneur en antioxydants puisqu’à la suite d’une trentaine d’analyses effectuées, le gingembre figure avec le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli et les choux de Bruxelles parmi les végétaux frais les plus riches en antioxydants.
Les infusions de gingembre sont fortement recommandées pour prévenir et soulager plusieurs petits maux comme les digestions difficiles, les dyspepsies (ballonnements, brûlures d’estomac, reflux gastro-oesophagiens…), les nausées ou les vomissements.
Prendre une bonne infusion de gingembre le matin, aide aussi à bien démarrer la journée car le gingembre fournit à l’organisme de l’énergie. En effet, les vitamines B, C et E, de même que les nombreux oligo-éléments et minéraux qu’il contient en quantité non négligeable aident à réduire la fatigue.
Pour donner plus de goût à vos infusions et en décupler les bénéfices, associez le gingembre à d’autres aliments comme le citron, le miel, la cannelle, la cardamome, l’anis étoilé…
En cette saison hivernale, saison des virus, rhumes et maux de gorge, le gingembre est recommandé pour ses actions réchauffante et réconfortante. A consommer tout au long de la journée sans dépasser les quatre tasses par jour.
A noter cependant que le gingembre est déconseillé chez certaines personnes, notamment celles souffrant de problèmes de coagulation, de calculs biliaires, d’ulcères ou celles qui sont en sous-poids (maigres). Enfin, les personnes qui font du diabète, de l’hypertension ou ont des problèmes cardiaques, elles doivent d’abord prendre l’avis de leur médecin avant d’en prendre pour éviter les interactions médicamenteuses fâcheuses.
Quant aux femmes enceintes qui sont nombreuses à prendre du gingembre pour réduire les nausées causées par la grossesse, il leur est fortement recommandé de prendre l’avis de leur gynécologue avant car le gingembre peut, à fortes doses, provoquer des contractions utérines ou des saignements surtout durant les dernières semaines de la gestation.

Hassina Amrouni

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More