La marche à pied : Un remède pour le corps et pour l’âme

 

Exercice physique de base, à portée de tout le monde puisqu’aucun équipement n’est exigé, la marche se retrouve au cœur des recommandations faites par l’ensemble des médecins.

Il n’est pas nécessaire de déployer des efforts comme pour d’autres exercices et comme pour la course, il suffit de porter des chaussures confortables et de se mettre à la marche rapide, après quelques échauffements bien évidemment.
En plus d’être considérée comme un remède pour certaines maladies (surtout articulaires comme l’arthrose et l’arthrite), la marche à pied présente de nombreux bienfaits pour l’organisme. Elle se révèle en fait une alliée de taille pour notre organisme.
Pour les problèmes de santé et en cas de méforme, on trouve parmi les conseils celui de pratiquer la marche régulièrement, en commençant par une durée qui convient le mieux à chacun (10 à 15 mn par exemple) avant de monter progressivement en temps et en distance.
Parmi les nombreuses études sur l’exercice physique de manière générale et sur la marche à pied en particulier, celle menée par l’Institut de recherche Aérobic à Dallas (Etats-Unis) sur un groupe de 400 personnes a montré que la marche a permis de venir à bout de la fatigue chronique chez ces personnes et d’améliorer leur condition physique et leur humeur.
Un institut français travaillant sur la santé mentale a prouvé pour sa part qu »il existe un lien entre la condition physique, la santé mentale et le bien-être.
La marche à pied a l’avantage d’aider à perdre du poids, de faire baisser le stress et d’être bénéfique quant à l’amélioration de la qualité du sommeil. Elle a de bons effets sur la mémoire et la fonction cognitive.
Elle permet d’activer la circulation du sang et donc d’irriguer le cerveau et d’optimiser l’apport en oxygène dans cet organe.
Le cœur en tire également profit puisque cet exercice diminue grandement le risque de maladies cardio-vasculaires.
On doit faire ressortir le rôle préventif de la marche à pied contre les maladies chroniques, 36 selon Pr François Carré, cardiologue français et médecins du sport qui relève ce que nous ne devons pas oublier, le fait que nous soyons « programmés pour bouger ».

Rachida Merkouche

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More