Répertorier les agents pathogènes source de futures pandémies: L’OMS réunit 300 experts

Une réunion de plus de 300 experts sous l’égide de l’OMS travaille depuis vendredi dernier au répertoriage des agents pathogènes susceptibles de causer dans le futur -proche ou lointain- des épidémies ou des pandémies qui seraient une menace directe pour l’humanité.
Dans un communiqué diffusé lundi 21 novembre 2022, l’Organisation mondiale de la santé fait savoir que les chercheurs doivent étudier plus de 25 familles de virus et bactéries afin de « mettre à jour une liste d’agents pathogènes utilisée comme guide pour la recherche et le développement ainsi que pour les investissements, notamment pour la mise au point de vaccins, de tests de dépistage et de traitements ». «
Selon Michael Ryan, responsable des urgences sanitaires à l’OMS : « cibler les agents pathogènes et les familles de virus prioritaires pour la recherche et le développement de contre-mesures est essentiel pour une réponse rapide et efficace aux épidémies et aux pandémies » et de préciser que « sans des investissements importants dans la recherche et le développement avant la pandémie de Covid-19, il n’aurait pas été possible de mettre au point des vaccins sûrs et efficaces en un temps record ».
Si une première liste d’agents pathogènes a été publiée en 2017, comprenant le Covid-19, le virus Ebola, la fièvre de Lassa, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), les virus Zika et Nipah et la maladie X, celle-ci doit être réactualisée pour parer à tout éventuel danger pouvant provenir de virus inconnus.
De son côté, la responsable scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan a fait savoir que « la liste des agents pathogènes prioritaires est devenue une référence pour la communauté des chercheurs », notant « où il faut concentrer les efforts pour gérer la prochaine menace ». Actuellement, les experts réunis par l’OMS se penchent notamment sur « la maladie X », un agent pathogène encore inconnu mais qu’ils estiment pouvoir « causer une grave pandémie mondiale ».
A noter que la nouvelle liste d’agents pathogène sera diffusée avant le mois d’avril 2023, ce qui permettra l’élaboration d’une feuille de route pour la mise au point de vaccins, traitements et autres tests de dépistages.
Synthèse Hassina Amrouni

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :