Une première mondiale : L’intelligence artificielle validée pour le diagnostic du cancer du sein !

C’était attendu , vues les évolutions scientifiques, mais pas si vite ! Pour la première fois au niveau mondial, un algorithme basé sur une intelligence artificielle est validé cliniquement pour le diagnostic du cancer du sein, rapporte une nouvelle étude dont les résultats sont  publiés dans la revue NPJ Breast Cancer.

L’Institut Curie lutte contre le cancer et Ibex Médical Analytics ont pu  démontrer la performance, la fiabilité et la mise en application clinique d’un algorithme d’IA capable de diagnostiquer les cancers du seins lors de biopsies mammaires, qui consistent en des prélèvements de tissus pour effectuer un examen.

Renommée Galen Breast, cette intelligence artificielle a été développée dans l’objectif de réduire les erreurs et d’améliorer la qualité du diagnostic.

« J’ai été impressionné par les résultats de l’étude, les niveaux de précision très élevés et l’étendue des capacités de détection offertes par la technologie d’IA d’Ibex, semblables à ceux des pathologistes experts » déclare dans un communiqué Stuart Schnitt, médecin, chef du service de pathologie oncologique du sein au Dana-Farber/Brigham and Women’s Cancer Center et professeur de pathologie à la Harvard Medical School, dans une déclaration rapportée par “Science et Avenir”. Ces travaux, dont les résultats sont détaillés dans la revue NPJ Breast Cancer, font état de la toute première mise en oeuvre d’une IA dans le cadre d’une utilisation clinique.

Se penchant su le sujet, la revue Science et Avenir explique que Grâce à des méthodes d’apprentissage profond – le fameux « deep learning » – l’algorithme de l’IA est aujourd’hui capable d’identifier plus de 50 caractéristiques mammaires spécifiques. Cela a été rendu possible grâce à plus de deux millions d’échantillons d’images et 18 spécialistes. Ils ont entraîné cet algorithme afin de garantir un diagnostic robuste et fiable. Les échantillons d’entraînement pour l’algorithme ont été sélectionnés à l’aide de plusieurs critères, comme par exemple des cas mammaires choisis au hasard ou encore des échantillons avec des caractéristiques particulières peu communes (sous-types rares de cancer invasif).

Bien entendu,  Galen Breast n’a pas pour vocation de remplacer les médecins, assurent les promoteurs de l’intelligence artificielle. Cet outil fournit des informations qui permettent de détecter l’avancée de différents types de cancer du sein et ainsi affiner la précision du diagnostic.

Synthèse : Nora S.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accept Read More